Notre amie Arlette Téphany nous a quittés.

Après ses années de Conservatoire, elle fait le choix de rejoindre Guy Rétoré et la Guilde, dans le XXème arrondissement, compagnie qui devait, en 1963 créer le TEP. Puis avec son compagnon Pierre Meyrand, elle crée en 1974 la compagnie « Théâtre en liberté », qui créa plus de trente spectacles en dix ans, notamment au Théâtre de Chelles dont elle assura la direction avec Pierre Meyrand avant qu'ils soient nommés en 1986 à la direction du Centre dramatique national de Limoges, jusqu'en 1996. Leur spectacle le plus remarqué fut « Les affaires sont les affaires » d'Octave Mirbeau, qui reçut trois « Molière ».

 

Après la mort de Pierre elle se consacra à la pédagogie, où elle laissera une forte empreinte.

 

Première femme à diriger un centre dramatique national, militante syndicale et politique, enseignante hors-pair, elle était depuis quelques années présidente de l'Union de Artistes. C'est à ce titre qu'elle initia le film de Daniel Cling « Une aventure théâtrale : trente ans de décentralisation », où elle apparaît aux côtés des pionniers de cette époque.

 

Elle était la sœur de Jacques Téphany, directeur de la Maison Jean Vilar d'Avignon jusqu'à l'an dernier.

 

Son engagement, son courage et son sourire nous manqueront.

#nouvelle république #finance & argent #emploi & développement #égalité femme & homme #produire autrement #une france protectrice #europe & international #initiative #la campagne #désintox #vidéos #dans les médias