Mort de Claude Lanzmann : Le PCF s'incline devant sa mémoire (Pierre Laurent)

Marqué par l'antisémitisme dès sa prime jeunesse, à 15 ans en 1940, Claude Lanzmann s'engage immédiatement dans la Résistance. Très marqué, peu après la Libération, par l'ouvrage de Jean-Paul Sartre « Réflexions sur la question juive », il devait faire de ce combat, que ce soit comme journaliste, enseignant, directeur de la revue « Les Temps modernes », ou plus tard comme cinéaste, le combat de sa vie.

C'est Shoah, ce « tombeau » pour les six millions de Juifs assassinés par la barbarie nazie, comme devait le dire un de ses amis, qui devait le faire accéder à la notoriété. Douze années de travail, des centaines d'heures de tournage, un succès public considérable dans le monde entier… Aucun film sur ce sujet ne devait susciter une telle émotion ni témoigner d'une telle « intelligence de l'horreur ».

Voici quelques mois il avait réalisé Les Quatre Sœurs, quatre films diffusés en janvier dernier sur Arte, admirables portraits de quatre femmes juives d'Europe centrale rencontrées lors du tournage de Shoah, qui témoignent du cauchemar qu’elles ont vécu.

Le PCF s'incline devant sa mémoire.

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

#nouvelle république #finance & argent #emploi & développement #égalité femme & homme #produire autrement #une france protectrice #europe & international #initiative #la campagne #désintox #vidéos #dans les médias