Mettre fin à l’engrenage de la crise diplomatique avec la Russie

Emmanuel Macron et Jean-Yves Le Drian ont décidé d’expulser quatre diplomates russes suite à l’affaire Skripal. Ils s'engagent dans une spirale diplomatique dangereuse en s’alignant, entre autres, sur les diplomaties des gouvernements ultra-conservateurs états-unien, britannique, polonais ou baltes. Ces États souhaitent une montée des tensions avec la Russie. La diplomatie sur cette question n’honore pas la France quand, dans le même temps, des propos on ne peut plus modérés sont tenus sur l’agression turque contre les Kurdes de Syrie et un silence assourdissant couvre la guerre menée par l’Arabie Saoudite au Yémen.
La France doit rompre avec l’engrenage enclenché, de sanctions en répliques, entre la Russie et l’Occident. Lors d’une crise diplomatique, il y a besoin de diplomates et de maintien des contacts diplomatiques et culturels pour faire baisser la tension.

La diplomatie française serait à la hauteur des enjeux très lourds qui se jouent actuellement si elle prenait une initiative diplomatique qui rompt avec l’engrenage de crise sans fin. Cela ne peut réjouir que les partisans de la rupture absolue entre l’Europe et la Russie. Une telle initiative diplomatique aurait pour objectif de mettre sur la table l’ensemble des éléments de tension et de crise entre Moscou et les capitales européennes, qu’il s’agisse des affaires diverses, de la guerre informationnelle, de l’Ukraine ou encore de la politique agressive de l’OTAN à l’Est de l’Europe.

La voie de la négociation et de la diplomatie est le seul moyen de rompre avec la logique de sanctions, dont le PCF demande la levée immédiate. Il est urgent de changer de ligne diplomatique si l’on veut éviter pire encore.

#nouvelle république #finance & argent #emploi & développement #égalité femme & homme #produire autrement #une france protectrice #europe & international #initiative #la campagne #désintox #vidéos #dans les médias