Manifeste contre le nouvel antisémitisme : Le combat contre le racisme ne doit pas diviser mais rassembler 

300 personnalités appellent, dans un manifeste rendu public par le Parisien à lutter contre l’antisémitisme dans des termes violents sur une ligne ouvertement islamophobe, prenant le risque de dresser les communautés religieuses les unes contre les autres et en accusant la gauche « radicale » d’antisémitisme sous couvert d’antisionisme.

 

Un consensus national aurait pu se réaliser autour d’un texte qui appelle à lutter contre l’antisémitisme, au lieu de cela, le manifeste objet de toutes les polémiques insulte, divise, stigmatise :

 

Il insulte la gauche « radicale » pour faire taire toute critique de la politique du gouvernement israélien qui nie aux palestiniens le droit à un état libre et indépendant.

Il produit des amalgames dangereux et mensongers entre l’islamisme radical et la religion musulmane !

Il occulte la continuité de l’antisémitisme en France issue de l’extrême-droite et de la droite pétainiste

 Il oublie que les préjugés sur les Juifs sont partagés dans beaucoup de milieux.

Faut-il préciser que ce manifeste évoque l’islamisme radical sans évoquer les causes du terrorisme, les interventions militaires occidentales au proche et au moyen orient. C’est bien l’intervention américaine en Irak qui a enfanté Daesh.

 

Oui le chaos du monde est propice à la montée de toutes les haines, raison supplémentaire pour faire preuve de responsabilité. Hiérarchiser le combat anti raciste nourrit le racisme et la détestable concurrence victimaire et communautaire.

 

La lutte contre toutes les formes de racisme exige des analyses sérieuses, des enquêtes statistiques, des éléments scientifiques à fortiori pour étayer l’existence d’un nouvel antisémitisme.

 

Assimiler les juifs à l’état d’Israël nourrit l’antisémitisme alors que la majorité des juifs ne vivent pas en Israël, que tous les juifs ne sont pas sionistes et que beaucoup d’entre eux ne se reconnaissent pas dans le gouvernement actuel d’Israël. Le fait que des groupes extrémistes violents se revendiquent de l’Islam ne fait pas des citoyens de confession musulmane des terroristes d’autant qu’ils sont les premières victimes de l’islamisme radical dans le monde.

 

Alors oui c’est avec détermination qu’il faut lutter contre l’antisémitisme, l’islamophobie et toutes les formes de racisme sans les hiérarchiser. C’est aussi avec détermination qu’il faut combattre l’idéologie islamiste et celle de l’extrême droite portée par différentes courants nationalistes et xénophobes en France et en Europe.

#nouvelle république #finance & argent #emploi & développement #égalité femme & homme #produire autrement #une france protectrice #europe & international #initiative #la campagne #désintox #vidéos #dans les médias