Evacuation du campement du Millénaire : 4 mois de trop

Il était temps. Après 4 mois d’attente et 2 morts, l’opération de mise à l’abri des réfugiés, qui étaient contraints de dormir dans un campement de rue indigne Porte de la Villette à Paris, a eu lieu.

4 mois inutiles pour les réfugiés comme pour les riverains, victimes d’un État incapable d’assumer ses propres responsabilité. 4 mois de trop pour que Gérard Collomb constate l’échec de sa méthode, celle d’abandonner à leur sort des personnes pourtant protégées par le droit international.

 

Désormais, la leçon doit être retenue. Il faut au plus vite, comme le propose la mairie de Paris et la plupart des associations, des lieux d’accueil inconditionnels pour les migrants sur tout le territoire. Il en faut un dans la capitale, comparable à l’ancien CPAM de la Porte de la Chapelle qui avait permis d’éviter durablement la constitution de campements dans le nord de Paris et qui a dû fermer en raison des travaux pour la construction d’un futur site universitaire.

Il y a des solutions qui marchent. Encore faut-il sortir de la logique mortifère de la loi asile immigration examinée ces jours-ci au Sénat et que les parlementaires communistes vont combattre. Plus que jamais, les réfugiés ont besoin de notre solidarité.

#nouvelle république #finance & argent #emploi & développement #égalité femme & homme #produire autrement #une france protectrice #europe & international #initiative #la campagne #désintox #vidéos #dans les médias