Bataille d'Idlib : L'arrêt des bombardements de la population et le retour à la paix doit être l'objectif immédiat de la diplomatie française

La population d'Idlib est une des premières en 2011 à être descendue pacifiquement dans la rue pour des réformes économiques, sociales et démocratique ; un mouvement social et politique que Bachar al-Assad a réprimé dans le sang et qu'il n'a jamais pardonné aux habitant-e-s de cette ville.

L'offensive que l'armée de Damas mène avec l'appui de Moscou et Téhéran, comme chaque fois que des villes ont été assiégées par les belligérants, va prolonger le cortège d'horreurs et de destruction que les Syriens connaissent depuis le début de cette sale guerre. Des armes chimiques peuvent à nouveau être utilisées par les djihadistes coalisés autour d'Al-Nosra qui ont pris Idlib en 2015 comme par le régime syrien.

L'échec des tentatives diplomatiques, plus ou moins sincères, d'éviter cet effroyable bain de sang supplémentaire constitue un grave échec collectif de toutes les parties nationales, régionales et internationales engagées dans une guerre dont le nombre de morts se compte en centaines de milliers et les réfugiés en millions.

C'est une catastrophe humanitaire qui est devant nous et le sort de la Syrie est entre les mains de puissances étrangères et d'intérets particuliers en concurrence pour le contrôle du pouvoir et du territoire.

Encore une fois, le peuple syrien meurtri n'aura pas voix au chapitre.

Par leurs choix stratégiques cyniques et bellicistes, les Etats-Unis, l'Union européenne et la France se sont mis hors jeu. La Russie, l'Iran et Bachar al-Assad sont en voie de remporter une victoire militaire dont il n'y a pas lieu de s’enorgueillir. Car cela ne signifiera pas la fin des combats et, encore moins, le retour de paix.

Le cessez-le-feu et la paix sont le seul objectif immédiat qui devrait préoccuper tous les belligérants et leurs soutiens, et auquel les Syriens attendent de la diplomatie française qu'elle consacre tous ses efforts.

Le Parti communiste français affirme sa solidarité avec les populations civiles syriennes, avec les forces démocratiques et progressistes, les personnels médicaux qui viennent au secours des victimes et avec toutes celles et tous ceux qui au Proche-Orient ou en Europe portent assistance aux réfugié-e-s syrien-ne-s.

#nouvelle république #finance & argent #emploi & développement #égalité femme & homme #produire autrement #une france protectrice #europe & international #initiative #la campagne #désintox #vidéos #dans les médias