Au Parlement européen, une belle victoire pour les routiers

Ce matin, le Parlement européen a refusé  de voter en l’état le « paquet mobilité » relatif à la situation des routiers au sein de l’Union Européenne. La bataille d’amendement est rouverte.

Ce paquet mobilité tel que présenté dégradait encore les conditions de travail de ces salariés.

Ce secteur concerne 2,8 millions de conducteurs professionnels en Europe qui sont aujourd’hui victimes d’une mise en concurrence exacerbée.

Ils sont de plus exclus de la grande réforme européenne du travail détaché, ce qui signifie que les routiers européens ne bénéficieraient pas du principe « à travail égal salaire égal ».

C’est la raison pour laquelle les parlementaires de la Gauche Unitaire Européenne se sont battus pour mettre en échec ce texte, qui sera donc à nouveau débattu lors de la prochaine plénière du Parlement Européen les 2 et 3 juillet.

Ce rejet constitue une belle victoire contre le dumping social. Il témoigne de la montée en puissance de mouvements des travailleurs européens pour une meilleure prise en compte des droits sociaux.

 

Ian Brossat, chef de file du PCF pour les élections européennes

Marie-Pierre Vieu, députée européenne GUE/NGL

#nouvelle république #finance & argent #emploi & développement #égalité femme & homme #produire autrement #une france protectrice #europe & international #initiative #la campagne #désintox #vidéos #dans les médias