La rentrée 2017

Semaine de 4 jours ou 4 jours et demi en fonction des municipalités, affectation à l’université au tirage au sort, coût du matériel scolaire différent selon les régions, mise en concurrence des élèves... L’ école libérale, c’est une véritable loterie : à tous les coups on perd. 

Notre société a besoin de citoyens éclairés, de travailleurs formés, de personnes épanouies. Et si l’école, au lieu de trier et de sélectionner, se donnait les moyens de faire réussir tous les élèves ? Finissons-en avec la loterie libérale, construisons l’école de l’égalité ! 

 Tire au sort ton éducation

 

Moins d’élèves dans les classes ? Le candidat Macron avait promis des CP à 12 ... Mais le président s’aperçoit que ça va être compliqué : il n’y a pas assez d’enseignants !

  •  Création de postes d’enseignants et de personnels pour répondre aux besoins ; revalorisation des salaires et pré-recrutements pour redonner du sens au métier d’enseignant.

Une école vraiment gratuite. Comment garantir l’égalité quand l’école pèse si lourd dans le budget des familles ? L’éducation n’est pas un marché, mais un droit fondamental gratuit pour tous !

  • Fonds d’urgence pour la gratuité de tout ce qui est nécessaire à la scolarité ; augmentation des bourses et des fonds sociaux.

Semaine de 4 jours ? Le débat sur les rythmes scolaires oublie l’essentiel : depuis 2005, le temps passé à l’école n’a pas cessé de diminuer ! Avec la suppression du samedi matin et la baisse de la scolarisation des enfants de 2 ans, les enfants ont perdu l’équivalent de deux années de scolarité. Comment peut-on enseigner plus à plus d’enfants avec moins de temps ?

  • Rétablissement de la demi-journée d’école supprimée par la droite en 2005.

Un baccalauréat par lycée, un code du travail par entreprise... et pourquoi pas un code de la route différent dans chaque rue ?! Un bac au contrôle continu ne vaudra pas la même chose en fonction du lycée ... Réforme du bac et réforme du code du travail détruisent les cadres collectifs qui nous permettent d’être traités à égalité et d’agir ensemble.

  • À formation commune, qualification égale ! Reconnaissance de toutes les années d’étude dans les conventions collectives.

Baisse du nombre de contrats aidés : éducation sacrifiée. 20 000 contrats aidés vont être supprimés dans l’Education nationale, soit des milliers de postes d’aide dans les cantines, dans les transports et la sécurité, d’aides administratives, d’animateurs périscolaires ... C’est la qualité d’apprentissage des élèves et de travail des enseignants qui est sacrifiée.

  • Maintien et pérennisation des contrats aidées. 

 

 

télécharger les tracts du PCF pour la rentrée 2017

#nouvelle république #finance & argent #emploi & développement #égalité femme & homme #produire autrement #une france protectrice #europe & international #initiative #la campagne #désintox #vidéos #dans les médias