Rapport Duron : Des investissement pour les transports durables

Le Conseil d’Orientation des Infrastructures vient de rendre son rapport sur les investissements structurants à réaliser dans les 20 ans à venir, dans la perspective de la Loi d’Orientation sur les Mobilités. Il décrit trois scenarii d’ambition très différentes, avec des niveaux d’investissements annuels de l’État allant de 2,4 à 4,4 milliards d’euros.

 

Emmanuel Macron avait annoncé début juillet une « pause » dans les grands investissements. Cette austérité programmée ne résiste pas à la réalité des besoins. Le rapport du COI révèle bien que plusieurs grands investissements ferroviaires structurants sont incontournables, comme le Grand Projet Ferroviaire du Sud Ouest (en particulier la LGV Bordeaux-Toulouse) et la Ligne Nouvelle Paris Normandie. Les mobilisations des salariés, des usagers et de nombreux militants, élus et parlementaires communistes ont payé : le rapport publié ce jour reconnaît qu’il faut investir massivement dans le ferroviaire.

 

Mais il y a très loin de la coupe aux lèvres. Le scénario que l’on sent « privilégié » d’un investissement de seulement 3 milliards d’euros par an serait très insuffisant. Nombre de projets ferrés indispensables verraient leur réalisation repoussée aux calendes grecques (2037). Les crédits affectés aux mobilités actives sont ridicules quels que soient les scénarii proposés.

 

Le PCF a présenté des propositions détaillées, financées. Il faut que le niveau d’investissement atteigne 5 milliards d’euros par an. Des financements peuvent être trouvés, via une redevance poids lourd, via la mise à contribution du secteur tertiaire (extension de la taxe locale sur les bureaux d’Île-de-France, 2 milliards d’euros annuels de recettes), et des parkings d’hypermarchés (2 milliards par an) pour un urbanisme et un aménagement du territoire durables.

 

Ainsi pourraient être financés des investissements dans les secteurs ferroviaires et fluviaux à la hauteur des besoins, et un plan vélo de 500 millions d’euros par an qui ne soit pas un « plan croupion ».

#nouvelle république #finance & argent #emploi & développement #égalité femme & homme #produire autrement #une france protectrice #europe & international #initiative #la campagne #désintox #vidéos #dans les médias