Macron ne se moquerait-il pas des chômeurs et des salariés ?

Ainsi il ose tweeter que les salariés pourront licencier leur patron, tous les cinq ans. En fait ils pourraient démissionner et être pris en charge par pôle emploi, comme il le propose. C'est d'abord très mal connaître les salariés qui courent après le travail et non après le chômage. Mais en plus il oublie de dire qu'une fois à Pôle emploi, le salarié ne pourra refuser plus de deux offres dites « raisonnables ». Or, le candidat Macron a précisé que ces offres d'emploi pouvaient entraîner une baisse de 25 % du salaire précédent. Qui peut se permettre une telle régression salariale quand on sait la modicité des salaires en France ? C'est une nouvelle fois la preuve que le monde des affaires, dans lequel il évolue, n'est pas le même monde que le nôtre.

#nouvelle république #finance & argent #emploi & développement #égalité femme & homme #produire autrement #une france protectrice #europe & international #initiative #la campagne #désintox #vidéos #dans les médias