Les Hauts-de-France vers l’Élysée le 9 juin

Les 5 fédérations PCF et les 5 parlementaires communistes des Hauts-de-France (Nord-Pas-de-Calais-Picardie) ont décidé d’engager une grande campagne pour que montent
très fort les exigences populaires de leur région. Ils l’ont annoncé dans une grande conférence de presse régionale, le 9 février dernier, avec leurs parlementaires et une trentaine d’acteurs politiques, syndicaux, sociaux.

Lors de la rencontre de Montreuil, le 3 février dernier, Thierry Aury présentait ainsi l’initiative : « Notre région, la 3e de France, dispose d’atouts formidables : sa jeunesse, ses atouts industriels et agricoles, l’expérience de ses salariés et les richesses immenses qu’ils créent. Mais notre région a trop souvent le sentiment d’être méprisée, oubliée, déglinguée, avec la casse industrielle, des indicateurs sociaux dans le rouge, des voies de passages qui ne contribuent pas à son développement. » Aussi, les communistes ont décidé quatre mois d’initiatives, de rencontres, de débats, d’actions : « Pour donner la parole en grand aux femmes et
aux hommes des Hauts-de-France, aux militants syndicaux, associatifs, aux acteurs des luttes diverses, aux élus locaux, en leur proposant de rédiger des « cahiers de l’espoir », mais aussi en enregistrant des dizaines, des centaines d’interventions en vidéos à relayersur les réseaux sociaux ; avec des journées d’initiatives avec nos parlementaires, nos élus, nos militants pour aller sur les lieux de travail, dans les quartiers populaires et les secteurs ruraux, journées ponctuées par des conférences de presse et des assemblées-débats ; avec l’objectif que montent partout et convergent les exigences, les revendications, les aspirations vers l’Élysée qui pilote en chef les politiques de régressions sociales. Nous allons proposer au peuple des Hauts-de-France de se mettre, lui aussi, « en marche vers l’Élysée, le 9 juin. » (...)
Une initiative qui s’adresse « à ceux qui luttent contre les fermetures des maternités de Creil et Clermont, aux personnels et familles des EHPAD, aux élus, agents communaux, habitants en lutte pour l’avenir des communes et des services publics locaux, comme avec la Journée du 21 mars à Montataire, sur le thème « mon association, mon service public j’y tiens ! », aux locataires en lutte pour leur logement dans l’Oise ou le Bassin minier, aux salariés d’Axo Metal ou d’ailleurs, en lutte pour l’avenir industriel, aux usagers, aux cheminots en lutte pour l’améioration des liaisons ferroviaires et pour la réalisation d’une nouvelle liaison Picardie-Roissy, aux collectifs d’aide aux migrants, de Calais à l’Oise, aux milliers de familles privéesde vacances que nous emmenons à la mer chaque année. » Avec l’objectif d’une grande marche, « pourquoi pas avec d’autres régions de France » vers l’Élysée le 9 juin.

(Article publié dans CommunisteS n°712 février 2018)

Partagez vos actions dans