Le Tarmac : Le ministère de la culture doit arrêter de jouer l'austérité contre la création

Le Tarmac est un théâtre populaire. À l'origine en 1985 c'est un théâtre itinérant - le Tilf, théâtre international de langue française – dédié à la Francophonie qui s'installe à la Villette en 1993. Il devient le Tarmac en 2004, en 2011 déménage fusionne avec le TEP. Le Théâtre s'ancre dans l'un des quartiers les plus populaire de Paris symbole de diversité. Le projet que mène le Tarmac connaît un succès important puisqu’on compte près de 75 % de fréquentation en moyenne dans ses salles. Le Tarmac a continué de développer des partenariats avec l’espace francophone, autant que son expertise sur la francophonie.Le 31 janvier 2018, Mme la ministre a annoncé que le Théâtre Ouvert, théâtre d’essais et de création, situé dans le 18e arrondissement prendra « la suite du projet de Valérie Baran (l'actuelle directrice du Tarmac) sur le site du Tarmac ».Cette décision soudaine prise sans aucune concertation constitue l'absorption d’un projet par un autre alors que les deux théâtres portent des projets radicalement différents, mais complémentaires pour la culture. Voir et s'approprier la culture et les cultures sous des angles d’approches différents fait la richesse de Paris.

De très nombreux acteurs culturels, dont des artistes, des élus et des usagers estiment que cette décision correspond à une logique comptable préjudiciable.C’est pourquoi le parti communiste demande à la ministre de la culture d’arrêter de jouer l'austérité contre la création. Il faut arrêter de laminer les politiques culturelles par des arbitraires budgétaires, favoriser l'expérimentation et le travail long de l'imaginaire et de l'éducation populaire. Ces deux structures - le Tarmac et le Théâtre ouvert – font ce travail. Elles doivent pouvoir le poursuivre chacune dans un lieu à Paris.

 

#nouvelle république #finance & argent #emploi & développement #égalité femme & homme #produire autrement #une france protectrice #europe & international #initiative #la campagne #désintox #vidéos #dans les médias