Grand Paris Express : « La mobilisation fait reculer le gouvernement »

Mieux, la Ministre des Transports a accepté le principe que des moyens financiers supplémentaires soient accordés à la Société du Grand Paris et que des embauches soient réalisées. Les propositions des communistes -200 millions de recettes annuelles via une hausse de la taxe sur les bureaux et de la taxe sur les parkings des hypermarchés- sont au cœur des débats. Ces avancées pour les transports publics sont le résultat d’une mobilisation exemplaire depuis son lancement en 2006.

 

Il faut souligner le rôle majeur d’Orbival et du département du Val-de-Marne dans cette mobilisation. La voix des départements d’Île-de-France a pesé très fortement ces dernières semaines, et leur rôle est reconnu : ce sont les collectivités qui vont être associées aux groupes de travail mis en place par la Ministre des Transports.

 

Cette victoire est une preuve supplémentaire, s’il en était besoin, du rôle essentiel des départements d’Île-de-France pour faire avancer la région au moment où certains voudraient s’attaquer à ces collectivités dynamiques, volontaires et piliers du service public local.

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

#nouvelle république #finance & argent #emploi & développement #égalité femme & homme #produire autrement #une france protectrice #europe & international #initiative #la campagne #désintox #vidéos #dans les médias